Comment investir dans l’immobilier en 2021 ?

Calcul du rendement de l’investissement, type de bail, montant de l’opération, choix du logement…suivez nos conseils pratiques pour réussir votre investissement locatif. De la recherche du bien jusqu’au type d’imposition en passant par vos revenus fonciers

Acheter un appartement pour le louer ne s’improvise pas. Et tout investisseur en herbe devra faire attention au choix du logement, de sa localisation ou encore de son statut fiscal. De quoi éviter quelques déconvenues et faire fructifier votre investissement immobilier. Voici nos conseils pour un investissement locatif réussi. 

Investissement locatif : un placement rassurant

L’investissement locatif rassure surtout en période de crise. Les Français apprécient ce type placement dont les rendements dépassent l’épargne réglementée et l’assurance-vie. Avec des taux immobiliers très bas, de nombreux acquéreurs s’orientent vers l’investissement locatif pour défiscaliser ou se constituer un patrimoine. Reste à savoir comment se comportera le marché en sortie de crise sanitaire. 

Le choix du logement, étape clé

Mais on ne se lance pas n’importe comment dans un placement qui représente un investissement de plusieurs dizaines de milliers d’euros. Car un mauvais placement peut vite devenir un gouffre financier notamment si vous ne trouvez pas de locataire… Vous souhaitez réaliser un investissement locatif cette année mais vous ne savez pas vers quel type de bien immobilier vous orienter. Voici quelques astuces à retenir lors de vos recherches immobilières. 

La surface du bien immobilier 

Vous regardez les petites annonces immobilières et vous hésitez entre un studio et un T3 pour votre investissement locatif ? S’il s’agit de votre première opération, mieux vaut vous orienter vers un logement de type studio ou T2. Les petites surfaces sont généralement louées plus cher au m² que les grandes

« Il y a effectivement une règle éternelle de base, plus l’appartement est petit, plus il sera loué cher au m². Même constat pour la vente, plus c’est petit, plus c’est vendu cher. Et un investissement immobilier de ce type présente une meilleure rentabilité, surtout dans des villes comme LyonParis ou Bordeaux », remarque Stéphane Desquartiers, Fondateur de la Maison de l’investisseur..  « Sur des petites surfaces de type studio ou petit deux- pièces la rentabilité moyenne est de l’ordre de 5,5% ou 6% en grandes métropoles. Sur du T2 ou T3, la rentabilité baisse un peu mais s’élève à 4,5 ou 5% en moyenne. Dans le neuf vous aurez un peu moins de rentabilité en raison des plafonds de loyers. Par exemple en loi Pinel, la rentabilité est autour de 3 et 3,5%, mais ce placement reste intéressant s’il l’on paye beaucoup d’impôts », ajoute Stéphane Desquartiers.

Le rendement d’un investissement locatif

En plus de vous constituer un patrimoine immobilier, vous pouvez espérer un rendement plus ou moins élevé pour votre investissement locatif. Une bonne manière de préparer la retraite ou d’avoir un complément de revenus. 

Pendant vos recherches immobilières, pensez donc à calculer le rendement brut et le rendement net. Ces calculs vous permettront de comparer le rendement entre deux acquisitions immobilières. 

Attention toutefois au choix de la fiscalité, puisque dans tous les cas, vous serez imposé sur vos revenus locatifs. Mieux vaut être conseillé par un professionnel pour ce choix afin d’éviter de payer des impôts trop élevés sur vos revenus fonciers. Le calcul du rendement net-net vous donnera une idée plus précise de la rentabilité réelle après impôts et déduction fiscale.

lire tout l’article sur https://immobilier.lefigaro.fr/annonces/edito/acheter/je-me-prepare/comment-investir-dans-immobilier

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Articles en relation

Posez vos questions

VIDEOS